Catégorie : Jupe

Le bilan 2016

Avant tout je vous souhaite à tous une très très belle année 2017, que vos projets et envies se concrétisent mais surtout je vous souhaite une bonne santé.

Pour ma part j’evite les bonnes résolutions, mais j’aime bien faire le bilan de l’année passée. Cela me permet de prendre conscience que je couds beaucoup plus que ce que je pense et aussi d’avoir un petit recap de l’année écoulée.

Cette année il y a donc eu bien évidemment des robes:

Et puis aussi des hauts et des vestes:

Un jupe et un short:

Très peu de lingerie et maillot de bain:

Beaucoup plus de couture pour mes enfants:

Qui ont donné lieu à de jolies photos de famille:

Et enfin il y a eu quelques cadeaux et accessoires:

Un joli bilan de 2016. Pour cette année il faudrait que j’ai un peu plus de courage à alimenter mon blog car il reste encore 5-6 projets cousus cette année et que je n’ai pas pris le temps de vous présenter.

Le grand oublié de 2016 est mon amoureux qui n’a eu absolument rien cette année… erreur à rectifier en 2017 😉

Jupe Rachel

J’avais dans mes stocks un très beau coupon de broderie anglaise rose fushia acheté en même temps que celui de ma robe Distinguée qui attendait son heure. Si vous regardez ma rétrospective de 2015 vous pouvez constater que je porte beaucoup d’unis mais rarement des couleurs vives. Et pourtant ce tissu j’avais littéralement flashé dessus et je l’avais acheté sans projet précis. Depuis plus d’un an, je cherchais sans succés en quoi le transformer.

Quand j’ai découvert les modeles de « la maison Victor » de Janvier-fevrier 2016 sur leur page Facebook fin décembre, j’ai enfin su ce qu’allait devenir mon coupon: une jupe Rachel. J’ai pesté que le magazine ne sorte que le 4 janvier alors que pour une fois j’avais le temps de coudre le soir en semaine puisque ma tribu était en vacances sans moi! Alors évidemment dès sa sortie, j’ai couru au kiosque et dès le week-end suivant ma jupe était cousue.

Pas de difficulté particulière, j’ai coupé en 38 pour un bon bon 40 du commerce. Je n’ai pas fait les poches car j’ai eu peur que cela soit très moche en transparence de la broderie anglaise par contre j’ai bien évidemment doublé la jupe entièrement en voile de coton noir. Je l’ai beaucoup portée cet hiver avec des collants noirs et un haut noir:

image

imageimage

imageMais j’avoue que je suis ravie que le printemps arrive pour la porter sans collant avec un petit haut estival. Enfin dès que les températures le permettent hein!

Etant l’heureuse maman d’une princesse de 4 ans, pendant toute la cousette, la demoiselle m’a questionné: « c’est pour moi maman? » Et puis à chaque fois que je la porte, j’ai le droit à un: « elle est trop belle ta jupe maman, tu me la donnes? ». Alors j’ai tourné et retourné mes chutes dans tous les sens et j’ai cherché ce que je pourrais bien lui coudre. Avec 2 rectangles de 13 x 30 cm pour la bande du haut et une bande de 15 x 110 cm pour la bande du bas, je lui ai fait une jupe. Et voilà le premier duo mère/fille de l’année. Et comme on s’est bien amusé vous avez le droit à toute la série 🙂

Avec toute mon objectivité de maman, elle n’est pas trop mignonne ma graine de star?

Jupe Rita

Souvent on craque sur un tissu et on cherche le patron parfait pour aller avec. Ici c’est tout l’inverse. J’ai d’abord eu un gros coup de cœur pour le patron Rita de république du chiffon et j’ai ensuite imaginé le tissu dans lequel je souhaitais le réaliser.

J’ai tapé « broderie anglaise bleu » dans mon moteur de recherche et j’ai trouvé un super coupon de broderie anglaise chez Alice boulay. Le problème qui dit coupon dit taille limitée!

Le défi a donc été de réussir à couper toutes les pièces dans un coupon de 95cm x 140cm en respectant le droit fil alors que le patron préconisait un coupon de 150cm x 110cm.
Au final la jupe est un peu courte et avec quelques centimètres de tissu en plus, je l’aurai faite un peu plus longue. Pour l’été ça passe mais je ne pourrais pas la mettre au boulot.

Côté patron, je dois avouer que je ne suis pas fan des patrons PDF à assembler. Le problème avec RDC c’est qu’après avoir tout assemblé, il faut en plus décalquer toutes les pièces car elles s’entrecroisent puis rajouter les marges de coutures (grrrr…)

Côté réalisation, le patron ne présente pas de difficulté. J’ai enfin acheté un pied de biche pour fermeture invisible et ça simplifie grandement la pose. J’ai bien sur été obligée de doubler la jupe. Je referai certainement ce modèle en version hiver et bien sur avec un peu plus de longueur.

DSC06110.JPG

DSC06111b.JPG

DSC06113.JPG

DSC06120.JPG
Photo DRimbo