Catégorie : Enfant

Avec mes « grandes » chutes…

Cet été je me suis mise au défi de coudre mes chutes. Je n’ai pas un grand stock de tissu car j’arrive à me raisonner mais ça m’agace quand il en reste à la fin d’un projet car ça m’encombre! Alors j’ai ressorti mes vieilles chutes et j’ai essayé d’en faire quelque chose. J’ai aimé le processus de création inversé : c’est à dire trouver LE patron compatible avec la quantité de tissu alors qu’habituellement je choisis le patron puis le tissu qui va bien. J’ai farfouillé dans mes Burda , décalqué une jupe que je n’ai pas réussie à loger et est déniché le patron 609 du BurdaKid 2018.
Aucune difficulté pour ce patron plutôt rapide à coudre. Les emmanchures et encolure sont terminées par un biais. Sous la chevelure il y a une fente avec une bride et un bouton pour passer la tête. La robe a une coulisse devant et derrière pour faire passer 2 galons qui se nouent de chaque côté. Le galon arrière s’est sauvé à l’ecole et je n’ai pas pris le temps de le remettre. La maîtresse lui a attaché celui de devant dans le dos et c’est pas mal aussi.

Mais au fait… c’est les chutes de quoi? Bah de cette robe cousue en 2016. Robe peu portée car trop décolletée à mon goût mais que j’ai ressorti avec plaisir pour poser avec Marion. (Avec l’ajout d’un débardeur en dessous)

Il serait peut être temps de penser à la couture d’automne… quoique! Cette semaine on a ressorti les sandalettes et mes loulous se sont baignés en Normandie le week-end dernier!

A bientôt

Leslie

Cow-girl

Est-ce que vous aussi dès qu’un nouveau morceau de tissu passe le pas de la porte avec du rose, du violet ou des fleurs, une bande de minies vous assaille de « c’est pour moi? ». Avec ce joli wax à fleurs, la demande a été plus qu’insistante… sauf que ce tissu c’était pas le mien.

Ce joli tissu a été acheté par une de mes belles sœurs, pour que je lui couse une jupe. Alice a surveillé de très près ce projet pour juger s’il en resterait un peu pour elle. Alors pendant qu’elle était en vacances chez ses mamies cet été je lui ai fait la surprise de lui coudre dans les chutes, la jupe Robyn du magazine « La maison Victor » nov-déc 2015.

Jolie petite jupe prévue avec une bande élastique à l’intérieur pour ajuster la taille, et 2 grandes poches pour embarquer tous ces trésors. Le patron est bien conçu et j’ai pris beaucoup de plaisir à le coudre.

Les photos ont été faites avant le retrait du plâtre:

 Mais on aurait presque pu faire croire que c’était après:

Petit apparté santé: Alice va très bien, elle a complètement retrouvé l’usage de son bras et réussie à le tendre complètement. Je suis surprise par la vitesse à laquelle les enfants récupèrent sans rééducation. Ce soir elle s’amusait à se suspendre sur les barrières du bord du stade en attendant la fin du cours de foot de son frère. J’étais très partagée entre le : « non fais pas çà tu vas te faire mal » et le « vas y ma chérie tu vas remuscler ton bras ».

Bon et le chapeau? Il restait des chutes de chutes… alors comme ma belle sœur aime bien les couvres chefs, je me suis aventurée dans un chapeau. Patron très simple, la seule difficulté était de rigidifier le bord. J’ai utilisé 2 couches de vieux draps très épais entre mes tissus que j’ai renforcés avec de la viseline bien épaisse et le tour est joué.

Pour en finir définitivement avec l’épisode plâtre, je vous montre également la cape que j’ai cousue en urgence à Alice.

Avec un plâtre jusqu’au 3 octobre, il fallait qu’elle aie un manteau plâtre-compatible pour la fraîcheur matinale. J’ai donc acheté un joli tissu enduit que j’ai doublé d’une polaire softshell.

Pour le patron, c’est un cercle tout simple un peu plus court sur les bras. J’ai fait un trou pour passer la tête avec une patte de boutonnage et j’ai copié la capuche sur son manteau du commerce. La capuche n’est pas très couvrante, si c’était à refaire je la modifierai un peu.

Allez, bye bye petit plâtre…

A bientôt

Leslie

En duo

Le photographe attitré de la « Lilly sews Family » étant rentré de ses quartiers d’été je vais pouvoir vous montrer toutes mes cousettes estivales. Et oui car avant de partir en vacances en juillet, je m’étais cousue une petite robe de vacances spéciale grosse chaleur en coton.  Et au retour j’ai cousu dans les chutes une petite Robe pour Alice. C’est donc un duo mère fille que je vous propose de découvrir:

La robe d’Alice est le modele Bouton d’or de l’Atelier Scammit en version sans manches. J’aime beaucoup la délicatesse de ce modele avec ses découpes et ses petits volants d’emmanchures:

Malgré le talent du photographe, difficile de cacher qu’Alice a eu une petite mésaventure qui lui a valu 5 semaines de plâtre… C’est presque de l’histoire ancienne elle est normalement déplâtrée ce mercredi.

Pour le dos j’ai trouvé des pressions parfaitement assorties:

Une petite robe assez simple à faire et que j’aime beaucoup beaucoup. Ce patron risque d’être bien rentabilisé. J’ai déjà en tête la version hiver.

Pour ma robe il s’agit du modele 101 du Burda de juillet 2017. J’aime particulièrement les découpes du dos et le décolleté très sage du devant.

La jupe cercle a beaucoup d’ampleur et se soulève un peu trop facilement en cas de coup de vent ou bouche d’aération… c’est du vécu!

La robe est assez simple à coudre et le montage du dos ingénieux. Je pense en refaire une l’année prochaine tellement j’ai déjà porté celle-ci.

Bref j’aime beaucoup nos petites robes estivales, très agréables à porter par forte chaleur… Dommage que l’automne soit arrivé et qu’il fasse les ranger jusqu’à l’année prochaine!

Bonne semaine et à très vite.

Leslie

Couture au masculin !

Et oui parce que dans la famille lilysews il n’y a pas que de la demoiselle… Au delà de «gentil mari» qui assure tout le côté technique de mon blog, nous avons également un fiston! Rarement à l’honneur par ici car je ne couds pas les maillots de foot, et que le sur-pyjama cousu en début d’année n’a jamais été pris en photo.

Lorsque que mon Juju a vu les cardigans de ces sœurs il a déclaré qu’il en voulait un aussi. Et comme il me demande rarement de coudre pour lui et que quand il souhaite quelque chose il est pour le moins très très insistant… j’ai rapidement obtempéré!

Je l’ai convaincu de choisir un modèle un peu plus masculin que le gilet monceau et il a choisit le modele 17 d’ottobre été 2016. Il y a normalement des bandes sur les manches qu’il a choisit d’enlever ce qui simplifie un peu l´assemblage.


N’ayant pas de bord côté dans mon stock, j’ai utilisé du jersey Milano noir pour les parties contrastées. C’est moins élastique, mais visuellement le rendu est très proche. Pour la taille j’ai coupé en 10 ans pour mon fils de 8. C’est un peu grand pour le moment.

Et Julien, il en pense quoi de sa nouvelle veste?

La première fois qu’il l’a mise 3 pressions posées religieusement avec ma nouvelle pince Prym sont passées au travers du jersey et il a déclaré ne plus vouloir la mettre pour ne pas l’abimer plus.

Flo de pas à pas le chemin ayant eu les mêmes déboires, je me suis servies des conseils qu’elle a reçu pour réparer les dégâts. J’ai découvert qu’il ne fallait pas faire de trou dans le tissu avant de poser les pressions alors que c’est ce qui est préconisé dans le mode d’emploi sur la boîte. J’ai donc mis de la viseline, reprisé tous les trous et reposé mes pressions par-dessus la réparation.

Le gilet a été porté aujourd’hui et pour le moment les pressions ont tenues… affaire à suivre mais elle a l’air d’avoir été adoptée cette fois.

A bientôt

Leslie

De la couleur

L’été dernier j’avais craqué sur un tissu d’ameublement assez coloré dans l’idée de coudre des robes pour mes filles… Et puis comme souvent, quand la bise fut venue, point de robes de cousues! N’aimant pas trop les tissus qui s’empilent sans être utilisés, dès que les beaux jours sont revenus, je me suis mise à la tâche. Comme le tissu étant assez chargé, j’ai cherché dans mes ottobre un patron plutôt simple:

Pas de difficulté pour cette robe. Un devant au pli et 2 dos… une fermeture, une parementure et c’est fini! La séance photo a été l’occasion de toutes les pitreries:

Un joli zoom sur mes raccords dos #tropfiere

Une belle complicité

A la fin de la journée ma grande m’a tendrement avoué: « Maman, je veux pas que tu sois triste mais moi je préfère quand les robes, elles sont serrées à la taille pour qu’elles tournent! »

Pas de problème ma chérie! Dans mon antre, je lui ai dégoté un grand bout d’élastique argenté, on le noud en ceinture à la taille et le tour est joué!! Avec cette solution la robe est devenue trop super. Par contre j’ai bien retenu pour la prochaine fois, il faut des robes serrées à la taille!

A bientôt

Leslie

Du wax…

Il y a quelques temps ma belle sœur liseuse silencieuse de ce blog m’a demandé si je pouvais lui coudre une jupe en wax. Nous avons regardé ensemble les différentes formes et elle a choisi le patron le plus simple de la terre… une jupe cercle. Elle voulait du volume j’ai donc suggéré de partir sur un cercle complet malgré un métrage de tissu très conséquent: 3m60.

Munie de ces précieuses mesures, elle est allée choisir son tissu dans le temple de la tentation au marché St Pierre. Elle s’est prise au jeu du vendeur et de ses nombreuses questions et lui a laissé croire que c’était elle la couturière. C’est un demi mensonge puisque depuis elle s’est essayée à la couture…. hum hum serait-ce contagieux?

Pas grand chose à raconter sur la jupe. J’ai assemblé 2 demi-cercles, rajouté une bande dans le haut pour éviter que la jupe ne se déforme, une fermeture, un bouton, un ourlet et c’est terminé.

Enfin presque car qui dit jupe cercle dit aussi beaucoup de chutes…. J’ai donc proposé de coudre un petit quelque chose pour sa fille. Maman voulait un haut, Ma nièce voulait une jupe…. j’ai réussi à caser les 2:

La jupe est le modèle Twist de Vanessa Pouzet déjà cousu ici. Et le top est le modèle 131 du burda d’avril 2017. Il a une petite bande boutonnée dans le dos que j’ai fait noir également.

Le wax c’est toutes saisons, la preuve en image;

On me glisse dans l’oreillette qu’il y aurait eu depuis une autre virée shopping au Marché St Pierre, une belle-sœur en entraînant une autre… affaire à suivre!

A très bientôt

Leslie

Gilets Monceau

Quand j’ai acheté mes coupons de sweat cet hiver j’avais dans l’idée d’en faire des robes avec des associations de jersey… mais il a fait très très beau pendant les vacances d’avril et j’ai trouvé que ce n’était déjà plus trop de saison.

Mes filles étaient en vacances et j’avais envie de leur coudre un petit quelque chose pour leur retour. J’ai donc cherché comment utiliser mes coupons de 50 cm et c’est le gilet monceau de cozy little word qui a remporté les suffrages.

En taille 5 ans pour Alice ça passe sans problème dans 50 cm mais en taille 7 ans pour Marion c’est un peu juste. La parementure a été coupée dans le liseré du tissu la où il y a les indications de lavage, la marque etc…

Le patron est d’une simplicité enfantine surtout quand comme moi on assemble le tout à la surjeteuse. La couture se fait en 1h30 environ (tissu et patron coupés au préalable) c’est un bon projet entres 2 cousettes plus prise de tête…

Pour l’occasion, je me suis offert la pince Prym love turquoise surlaquelle j’avais des vus depuis longtemps et j’avoue que c’est franchement plus facile pour poser des pressions qu’au marteau.

Pour les pressions j’ai hésité à poser des résines car ma mercerie m’avait dit que cela ne tiendrait pas sur le sweat mais pour le moment ça tient.

Comme à son habitude ma petite Alice s’est fait prier pour faire les photos malgré la sucette et le doudou alors que Marion adore être sous les feux de la rampe:

Je suis super contente de ces 2 gilets parfait pour les matinées fraîches et qui se mettent en boule sans ménagement dans leur sacs dès que le soleil se profile. Ils ont été adoptés rapidement et ont été déclarés pull préféré  !!!

A refaire donc sans modération…

A très bientôt et bon week-end

Leslie

Edit du lendemain:

les tisssus viennent du site mamzellefourmi mais le tissu fée n’a plus l’air dispo. Pour les chats super héros: https://mamzellefourmi.com/imprime/9453-tissu-molleton-mister-cat-beige.html

 

 

Alice et le twist!

Je vous ai laissé la semaine dernière avec suspens insoutenable… Alice allait-elle se montrer coopérative? La vérité est que j’ai profité d’un déplacement professionnel pour bloguer un peu mais que je n’avais pas eu le temps avant de partir de flouter le visage de ma puce. C’est maintenant chose faite et voici donc les coulisses de la séance photos

Et bien, le départ a été mitigé, en mode tes photos « cela ne m’interesse pas du tout »

Puis elle s’est laissée appâter

Pour finalement y prendre beaucoup de plaisir:

La jupe est le modèle mademoiselle twist de Vanessa Pouzet. C’est juste un grand rectangle avec un élastique mais j’avais la flemme de réfléchir aux dimensions alors j’ai acheté le patron. Cette jupe est bien conçue et elle offre pas mal de possibilités avec l’ajout de pince, d’un passepoil sur l’ourlet ou de plis religieuses. C’est pour ces petits détails que je l’ai acheté.

Mais le vrai plus de cette jupe est qu’elle est réversible:

Avec les chutes de ma chemise Jolène d’un côté et de ma robe Clarisse de l’autre, on obtient un superbe petite jupe que ma fille adore.

Petite photo montage du photographe pour montrer les 2 côtés de la jupe:

Et puisque tout travaille mérite salaire paraît-il, sur cette dernière photo Alice tient sa récompense dans la main, serez-vous trouver ce que c’est?

Ma petite puce est actuellement en vacances chez ses grands parents (qui ne sont autres que le photographe et ma maman) et la pauvre chérie a une énorme varicelle. Je t’envoie plein de gros bisous ma jolie poupette pour que tu guérisses très vite.

Mes petites gymnastes

Mes fillettes font 1 heure de baby gym tous les samedis matins, le t-shirt / leggings est largement suffisant mais à la même heure il y a les « grandes » dans la salle d’à côté qui ont toutes des justaucorps avec paillettes et autres strass, qui font rêver Marion ma fille aînée. J’ai cherché un peu sur internet dans l’idée de lui en offrir un mais quand j’ai vu le prix, la dame couture qui est en moi s’est offusquée !

J’ai donc proposé à ma fille de lui coudre un justaucorps et elle m’a répondu avec la franchise de ses 5 ans: « si c’est toi qui le fait ce sera pas bien »  Merci pour ta confiance ma chérie ça fait toujours plaisir! Tu as raison finalement le legging t-shirt c’est très bien aussi.

Sauf que l’idée a mûri petit à petit et à force de voir les merveilleuses tenues de danse cousues par Géraldine et malgré les réticences de ma fille j’ai eu envie d’essayer.

Apres une recherche de patron et de tissus adéquates, je me lance avec le patron Jalie 2792.

Alors bien sûr impossible d’en coudre un à Marion sans en coudre un à Alice. Après réception dès tissus on se met d’accord sur les couleurs avec une version « Reine des neiges » pour Marion et une version « Princesse Sofia » pour Alice.

Après prise des mesures je coupe pour les 2 en 2 ans en largeur et en 4 et 6 ans en hauteur. Par excès de confiance je survole les explications et j’assemble le tout. Je m’arrête avant de poser les élastiques pour un petit essayage de rigueur et… catastrophe c’est beaucoup trop long pour les 2. J’avoue ne pas trop comprendre car les patrons Jalie ont l’air d’avoir bonne presse, je laisse donc mes 2 justo à décanter!

Après la trêve des confiseurs et le redémarrage des cours de gym, je décide tant bien que mal de démonter mes coutures d’entrejambes faites à la surjeteuse et de redessiner le bas. Je fais celui de Marion puis quand même je trouve bizarre d’avoir un problème avec le patron. Alors comme de bien entendu je regarde plus précisément les explications et réalise que l’erreur vient de moi…

J’ai pas vu que le devant et le dos étaient directement cousu ensemble et non séparés par la pièce qui sert de doublure à l’entrejambe. Du coup j’ai rajouté par erreur une dizaine de centimètres en hauteur. Ayant enfin compris mon erreur j’ai terminé mes 2 justaucorps très rapidement.

Au final ma Marion est ravie et même assez fière de son justaucorps.

Ma petite Alice est plutôt super contente également:

Pour les finitions j’ai posé de la laminette pour le tour des cuisses. Le décolleté et la goutte dans le dos ont été finis à l’aiguille double. J’avoue que je suis très contente du résultat et surtout ravie de voir les bouilles enchantées de mes filles le samedi matin.

Allez pour le mois de la fin je vous mets une photoque j’adore avec ma mini sur sa chaise et ma grande sur la pointe des pieds pour ne pas se faire dépasser… tout un programme!

Mon petit lapin

En faisant le bilan de mes cousettes 2017, j’ai réalisé à quel point je n’avais quasiment pas cousu pour mes enfants l’année dernière alors qu’ils sont plutôt demandeurs. J’avais même acheté quelques coupons en pensant à eux mais jusqu’à maintenant ils n’ont servi qu’à alourdir mon stock.

Mon petit tissu lapin est exactement le bon exemple. Acheté spécialement pour ma petite Alice (on se demande d’ailleurs bien pourquoi elle adore les lapins blancs, mais c’est un tout autre sujet 😉 ), il n’avait pas encore eu la chance de sortir de l’étagère.

Ma fille suit l’exemple de sa grande sœur et est de plus en plus coquette. Il devient difficile de lui mettre des pantalons alors que son stock de robe est plutôt mince. Il était donc grand temps de remédier à tout ça:

Le modele est une copie d’une robe du commerce qu’elle adore. Et la version « petits lapins » est vraiment le summum du must pour ma puce de 4 ans!

Zoom sur les petits détails:
Fermeture invisible dans le dos
Petite couture au point triple élastique pour finir les mancherons car j’ai cassé mon unique aiguille double au démarrage de la première couture!!! (Grrrrr..)

Et petit col Claudine en rappel du motif de la jupe:

Voilà une petite couture plutôt rapide pour le plus grand bonheur de ma poupette, à se demander pourquoi je ne couds pas plus souvent pour elle. En plus le haut a été coupé dans les chutes de ma robe Madeline. Ce projet aurait pu être nominé pour les défis « je couds mes chutes » et « je déstocke » mais je suis jamais dans les temps pour participer!

Enfin pour finir, j’ai été taguée par Christine de teilestilleuls et je réponds donc aux 10 questions posées par cousu by Nath sur le thème « la couture et moi »

1. As-tu été confronté(e) à des préjugés sur la couture ?

Rarement! Même si j’ai déjà eu des remarques de collègues masculins du type: « Ah tu couds?! J’ai justement des ourlets à refaire… » un laconique « Désolée, je ne sais pas faire les retouches uniquement de la création sur-mesure! » en mode un peu je me fous de ta g…. et le sujet est clos. Gnagnagna… non mais!

2. Depuis quand couds-tu ?

Depuis que j’ai 12 ans, soit avant avant hier… (euh depuis 26 ans quand même, ça file un coup de vieux). J’ai appris sur la machine de ma Maman en décortiquant le mode d’emploi et je me suis offert la mienne avec un de mes tous premiers salaires. C’est la machine que j’utilise toujours aujourd’hui.

3. Quel a été ton tout premier projet ?

Des vêtements pour mes « petits malins » cousu à la main. Mais mon vrai premier projet à la machine c’est une robe Burda assez simple. Cousu toute seule sans aucune explication de personne, J’étais super fière. Et pourtant à l’epoque, je ne savais pas ce qu’était un droit fil, qu’il fallait plier le tissu en 2 pour certaine pièce et ne comprenais d’ailleurs pas pourquoi il n’y avait qu’une moitié des patrons. Je ne connaissais pas non plus les marges de couture… je coupais de façon aléatoire autour de mon patron puis je bâtissais tout à la main avant d’assembler à la machine! Bref je suis partie de vraiment très très loin!

4. Qu’est-ce que tu aimes le plus coudre ?

Assez égoïstement des vêtements pour moi! Je connais ma silhouette et je sais quelles retouches je vais devoir faire. Quand c’est pour les autres j’ai rarement la personne sous la main pour faire des essayages intermédiaires et du coups je me lance rarement dans des grands projets pour les autres. Et puis, je n’aime coudre que pour les personnes qui savent apprécier le fait-main. (Non le fait -main n’est pas un cadeau de radin)

5. Au contraire, crains-tu de coudre certaines choses ?

Non pas vraiment. J’ai tout appris en auto-didacte et j’aime tâtonner jusqu’à ce que le résultat soit à la hauteur de ce que j’avais imaginé. Par contre ce que je rêverais de savoir faire c’est du moulage avec des beaux drapés. J’ai un bouquin sur le sujet depuis 1 an… il me manque juste le temps de m’y mettre!

6. Quel est ton pire souvenir depuis que tu as débuté la couture ?

Aucun! Parce que je couds vraiment pour le plaisir sans aucune contrainte ni pression. Certains projets sont plus long que d’autres et peuvent même rester un temps certains en encours mais je n’ai jamais eu de gros gros loupé.

7. T’arrive t-il de faire des erreurs toutes bêtes ? Lesquelles ?

Tu veux dire le petit coup de ciseaux inopportun, la pièce à couper en double faite en simple alors que pour une fois tu as coupé un mini quelques choses dans tes chutes et que tu n’as donc plus de tissu pour couper la pièce manquante, la couture trop proche des dents d’une fermeture invisible et qui ne peut plus fermer, le mauvais choix de tissu qui fait que le tombé du vêtement est exactement à l’opposer de celui du modèle… et bah oui cela m’est déjà arrivé.

8. Quelle est ta plus grande fierté lorsque tu crées quelque-chose ?

Qu’on me demande dans quelle boutique je m’habille parce que j’ai une collection de robes qui suscite des interrogations.

9. Quels sont tes prochains projets couture ?

Je suis entrain de finir une jupe Novembre de l’atelier scammit. Ensuite je voudrais refaire une robe Emma et une veste Chloé de LMV. J’ai également un grand manteau en cuir beaucoup trop grand qui attend d’etre customisé. Je voudrais également refaire une blouse Magellan pour aller avec ma jupe Novembre… bref les idées sont nombreuses mais le temps manque toujours un peu.

10. Y a t-il du matériel de couture qui te fait rêver ?

Non. J’ai un super atelier avec: un petit bureau pour ma MAC et ma surjeteuse, une grande table pour couper mon tissu, un mannequin… j’ai une réserve de tissu correct et sans être trop excessive, bref je suis plutôt très bien installée!

Alors à mon tour de taguer… Alors les nominés sont Servanne du blog ptitemama.fr, Sélèné du blog selainet, Anne-Françoise de coudre ou ne pas coudre et Delphine de la boîte à mystère. Si le cœur vous en dit à vous de jouer maintenant.