Catégorie : Tricot

Le pull stasis

A force de voir, certaines couturières se lancer dans des tricots tous plus beaux les uns que les autres, j’ai moi aussi eu envie de ressortir mes aiguilles. Enfin « débarrassée » du tricot boulet, j’ai passé des heures sur Ravelry à flâner, lire les commentaires, hésiter longtemps pour finalement choisir le pull Stasis.

Stasis est un jacquard pas trop compliqué puisqu’il n’a que 2 couleurs et il se tricot du bas vers le haut. Son seul inconvénient est qu’il se tricote en aiguille de taille 3 et c’est donc un peu long. C’est la première fois que je tricote un pull entièrement en aiguille circulaire ce qui est parfait quand comme moi on déteste assembler les tricots.

Il faut d’abord tricoter les 2 manches ce qui permet de se faire la main sur le jacquard, puis on tricote le corps. Les 3 parties sont ensuite regroupées pour faire la dernière partie.

N’ayant jamais tricoté de jacquard, je ne savais pas trop si il y avait une règle pour passer les couleurs les unes sur les autres. J’avais bien lu sur différents sites qu’il faut faire suivre le fil non utilisé toutes les 5 mailles maximum et d’essayer de tricoter le plus lache possible mais rien sur la façon de faire ressortir les couleurs du motif. Et puis en cours de tricot Anna du blog alongavecanna.com a publié son tutoriel sur le jacquard. Je vous invite à le lire car c’est une vraie mine d’or et c’est comme ça que j’ai appris que pour que mon motif ressorte mieux il faut suivre l’instruction suivante:

« Lorsque vous tricotez en deux couleurs, la «dominance du fil» entre en jeu. Quand une couleur de fond et une couleur de motif sont travaillées dans la même rangée, les points d’une couleur apparaîtront plus grands, plus dominants, que les points de l’autre couleur. Plus spécifiquement, c’est le fil qui passe sous l’autre fil qui apparaîtra le plus. Le fil qui recouvre l’autre fil sera moins perceptible, ou non-dominant. Choisissez donc la couleur qui se verra plus, et faites la passer en dessous. »

Pour les motifs de mes manches et du bas de mon pull, j’ai fait exactement l’inverse…. mais pour le motif du haut j’ai passé le fils bleu marine sous le gris et mon motif apparaît beaucoup plus prononcé. Il y a donc une légère diffèrence entre le jacquard du bas et celui de l’encolure mais on dira que cela donne du charme au modèle!

Dans les commentaires sur Ravelry, bon nombre de personne ont mentionné un soucis avec l’encolure qui monte trop haut j’ai donc suivi les modifications proposées par ellalc. Comme les commentaires (finalement comme les instructions du pull) sont en anglais, je vous les ai traduit ici: (Et puis on ne sait jamais si l’envie me prend de le refaire, je n’aurai pas à rechercher :-))

« Apres avoir fini le jacquard, faire les rangs de diminutions. Ensuite tricoter 3 rangs, faire encore les rangs de diminutions, tricoter 2 rangs. Faire les rangs raccourcis uniquement sans faire les rangs entiers entre les rangs raccourcis. Tricoter ensuite 2 rangs complets et faire les côtes pour finir l’encolure »

Dernière étape après avoir fini l’encolure: assembler les dessous de manches au corps du pull. Et la encore, la blogosphère a été d’une aide fort précieuse et c’est sur le blog de les jolies de Milie que j’ai trouvé des infos sur le grafting. Cette technique permet d’assembler la manche au corps de façon complètement invisible. Je n’ai pas pensé à prendre de photo mais c’est vraiment bluffant.

Pour le choix de la laine et des couleurs, je n’ai été d’aucune originalité puisque ce sont celle proposées par la créatrice. La laine s’appelle Brooklyn tweed loft. Elle coûte un peu cher mais elle est super légère et très chaude, un pur bonheur.

Bilan: Je suis super fière de mon pull tricoté en à peine 2 mois!!! C’est un super exploit quand on sait que j’ai mis 4 ans à faire le précédent! Enfin, j’ai presque hâte que l’hiver arrive car il est pour le moment beaucoup trop chaud pour être porté.

Le tricot boulet

Tout celles (ou ceux) qui se sont un jour lancé(e)s dans un (très) gros projet tricot se reconnaîtront dans ce billet…

Mon projet boulet c’est la veste Sylvi. Veste admirée sur le site ravelry, étudiée sous toutes les coutures, decriptée dans les commentaires de toutes celles qui s’y sont frottées… Hésitation, j’y vais, j’y vais pas et puis si je me lance! C’était il y a 4 ans! Oui 4 longues années, entrecoupée de très longues pauses.

Je n’ai que très peu de tricots à mon actif (2-3 pulls) et pour chacun j’ai mis un temps infini à les finir. Pour ce projet, je savais en choisissant ma laine que cela risquait d’être long voir très long et c’est pourquoi j’ai choisi une couleur un peu passe partout pour ne pas m’en lasser au fils des mois.

En bonne élève, j’ai commencé par faire un échantillon puisque je l’ai tricoté avec la laine Partner de chez Phildar et non la laine préconisée dans le patron. À la vue de mon échantillon, j’ai fait des calculs savants et ai conclu qu’il fallait rajouter 44 rangs à la grille du dos pour avoir la même longueur que sur la photo de présentation. Motivée j’ai donc dessinée des branches et des fleurs sur ces fameux 44 rangs pour qu’ils se rejoignent parfaitement à la grille du patron.

Le dos est plutot sympa à faire, il suffit de suivre la grillle c’est assez motivant. Mais la laine est quand même un peu lourde et arrivée en haut il y a un beaucoup de poids sur les aiguilles. Je l’ai commencé en avril 2013 et la première pause a été due à l’été car il faisait trop chaud pour avoir le tricot sur les genoux.

Ensuite, j’étais enceinte, alors idem, ce gros tricot sur les genoux n’était pas bidou compatible et c’est en plus le moment où j’ai acheté ma surjeteuse alors le tricot est tombé aux oubliettes !!!

Malgré tout au cours des 4 années il a été ressortit , j’ai tricoté des grand morceaux puis arrêté encore. Et puis je me suis motivée à le finir cet hiver car j’avais très envie d’en commencer un autre. J’ai un principe en couture mais surtout en tricot: 1 seul encours, sinon c’est le meilleur moyen pour que je ne finisse rien.

Alors j’ai enfin fini le dernier devant. J’ai abandonné l’idée de la capuche, je trouve qu’elle cache trop le motif du dos mais surtout j’avais envie d’en finir. Ensuite, il a fallu assembler les pièces et cela m’a bien pris encore plusieurs semaines. Il a fallu tricoter et coudre tous les pétales des fleurs…. j’ai eu l’impression que c’était sans fin.

Et puis, il y a eu le constat final… je ne suis pas certaine de vraiment l’aimer cette veste… elle est super lourde, elle a tendance à glisser des épaules. J’ai mis plus de 2 mois à lui trouver des boutons, preuve de ma motivation à la porter. Comble, elle a une couleur trop passe partout finalement…

Alors elle traine par ci par là. Elle est sortie une fois ou deux sans grande conviction juste pour dire que je ne l’ai pas tricotée pour rien. On verra à l’usage si elle trouve sa place dans ma garde robe. En tout cas ELLE EST FINIE et c’est bien là l’essentiel: j’ai pu me tricoter un petit pull en jacquard depuis… mais ça c’est une autre histoire!