Catégorie : Robe

Ravissante by Sandro

Cette petite robe j’en ai rêvé. Je l’ai découverte pendant les soldes cet été alors qu’elle était épuisée partout et introuvable même sur la toile.

IMG_0670.JPG

De projet en projet, j’ai pris suffisamment de confiance en couture pour me lancer dans cette réalisation avec un tissu maxi fluide.
La première étape a été de trouvé un patron assez proche du modèle de Sandro. Une fois n’est pas coutume… C’est sur le site lekala que j’ai trouvé mon bonheur avec le patron 4263:

IMG_0979-0.PNG

J’ai apporté les modifications suivantes au patron:
– Déplacement des pinces de devant en pinces de côté
– Découpe des épaules parallèlement au ligne des plis de l’encolure
– Suppression de la couture de milieu dos.

L’étape d’après a été d’apprivoiser mon tissu: un crêpe de Chine très léger. J’ai testé pour la première fois la technique de l’amidonage. J’ai pris la recette proposée par Byseverine. Malgré un suivi scrupuleux de toutes les étapes je n’ai pas obtenu un tissu rigide comme du carton mais un tissu un peu moins fluide.

La difficulté principale était de réussir à coudre des nervures pour les épaules bien parallèles; j’ai donc fait une grande bande de nervure dans laquelle j’ai ensuite découpé mes pièces d’épaule:

IMG_0967.JPG

J’ai tellement galéré avec mes emmanchures et mon encolure que j’ai choisit de ne pas augmenter la difficulté en créant des mancherons comme sur le modèle Sandro.
Après l’étape « épaule » le reste de la robe n’est pas très compliqué. Comme de bien entendu, comme pour ma première robe Lekala (voir ici) la taille était trop ajustée, pour celle-ci j’ai été trop large dans mes mesures.
C’est bien sûr une fois que mes fermetures de taille et de côté (bref une fois que la robe était quasi finie) que je m’en suis rendu compte.
J’ai bien entendu le diablotin de la couture me murmurer: « t’avais qu’à faire une toile! » Et j’en ai déduit un nouveau proverbe: « si tu fais pas de toile, t’as un découvite! »

C’est donc armée de patience que j’ai démonté la fermeture de taille dans le dos et repris les pinces pour ajuster la robe:

IMG_0968.JPG

Après toutes ces étapes, voici ma version de la Ravissante:

IMG_0965.JPG

IMG_0964.JPG

IMG_0960.JPG

IMG_0966.JPG

IMG_0961.JPG
Photos DRimbo

NB: depuis la séance photo j’ai réduit la longueur de la doublure qui avait tendance à depasser.

Ma petite robe de bal…

Lekala vous connaissez? C’est un nouveau site de patron russe. Il suffit de rentrer ses mensurations et moyennant 2€49 vous recevez un patron à vos mesures par mail à imprimer.

Sur le principe tout semble merveilleux, pas de retouche à prévoir puisque fait sur mesure. Dans les faits, pour une robe c’est 40 pages à imprimer, assembler et découper car toutes les pièces sont entières et non des moitiés comme sur les patrons classiques.

Comme c’est une première j’ai découvert après avoir assemblé 39 pages, qu’il y a sur la dernière page un carré de 10 cm de côté pour vérifier que l’impression est bien à taille réelle. Après 2h de découpage, je me suis dit que 10,5cm et 10cm c’est presque pareil et que bon… Je ne vais pas tout réimprimer, ré découper….. Donc j’ai commencé par la doublure pour vérifier l’ajustement du patron… Et évidemment ce n’est pas ajusté.

Après une nuit de réflexion, je décide de recommencer les étapes impression, découpage, collage pour avoir une robe réellement à mes mesures. La doublure tombe parfaitement. Je découpe toutes mes pièces dans mon coupon de broderie anglaise en soie et coton.
Mon tissus est très fin et les premiers essais d’assemblage à la surjeteuse sont un désastre. Je décide donc de tout assembler en coutures anglaises (une première…) et c’est la que ça se complique!
Sur les patrons Lekala les marges de couture sont de 1 cm et c’est une peu juste pour des coutures anglaises.

Au final, ma robe est super ajustée pour ne pas dire trop juste et donc pas très confortable…. Grrrr tout ça pour ça!

DSC06398_7-0.jpg

DSC06389_7-2.jpg

DSC06380_7.jpg
Tissus Aliceboulay.fr. Photos DRimbo.