A force de coudre pour moi, ma garde de robe est plus que bien remplie. Et même si je porte beaucoup mes créations j’aime bien coudre quand le vêtement créé répond vraiment à un besoin.

J’avais très envie coudre un petit quelque chose à mon zamoureux car il subit sans jamais râler ma passion envahissante.

Même quand malencontreusement sa plante de pied se heurte à une de mes épingles égarées, j’ai le droit à une mini reflexion alors que franchement il serait en droit de s’énerver un bon coup. Il sait qu’après une dure journée mon stress s’évacue très vite devant ma machine et je dois avouer que je lui suis super reconnaissante quand il me dit gentiment: « allez file voir ta machine, je couche les enfants ». Je l’aime aussi très fort quand il s’intéresse à mes projets en cours et qu’il arrive à suivre le cheminement de mon débordement d’idées qui ne voit pas toujours le jour.

J’aime sa franchise quand il me donne son avis sur l’ajustement de tel ou tel vêtement. Alors pour toutes ces raisons j’avais très envie de coudre un petit quelque chose à mon chéri d’amour. Mais mon zamoureux ne porte que des chemises à l’exclusion des vacances où quelques polos peuvent venir agrémenter son dressing. Et comme j’aime joindre l’utile à l’agréable… Pas le choix, le petit quelque chose se devait d’être une chemise.

Le patron vient du livre de Ryuichiro Shimazaki et c’est le modèle n°4. Alors on va pas se mentir, rien que le décalage du patron avec l’ajout des marges de coutures c’est super long. L’assemblage est fastidieux même si toutes les étapes sont parfaitement expliquées. Il faut maîtriser sa machine et savoir coudre droit à quelques millimètres du bord. Ce qui est génial c’est que les finitions se font à chaque étape et que pour la perfectionniste que je suis toutes les coutures sont supers propres.

Etant partie sur un tissu très classique, j’ai choisi un boutonnage un peu original et au point où j’en étais ce n’est pas 20 boutonnières qui m’auraient effrayées!!

Je crois que Chéri d’amour est plutôt content du résultat même s’il reconnaît que la taille M aurait peut être été mieux. Gentil jusqu’au bout il a accepté de faire le modèle car il a bien vu que les photos à plat ne me donnaient pas entière satisfaction.

image

image

image

image

image

12 comments on “Pour mon Chéri d’amour”

    • Le Canada est déjà loin… Depuis 3 robes ont vu le jour mais elles attendent le retour du photographe officiel!
      Je suis d’ailleurs surprise qu’il ne se soit pas manifesté pour me signaler les ombres en arrière plan et le cadrage trop serré! 🙂

  1. Quel joli cadeau !! Après ça, il ne peut pas t’en vouloir de passer tout ton temps à coudre…
    J’en profite pour te féliciter pour ton blog que je viens de découvrir et d’explorer : j’aime beaucoup tes réalisations (notamment en lingerie, je suis super-bluffée !) et les photos (de ton papa si j’ai bien compris) sont très belles.
    Allez, un nouveau blog dans mes favoris ! A bientôt

    • Merci pour tes gentils messages. J’avais réparé quelques unes de tes créations sur thread and niddle, du coup je suis passé chez toi m’inscrire à ta News letters. A très bientot.

    • Un presque détail ces boutonnières parce que j’y ai passé un certain temps!! La vérité s’est que j’ai perdu les boutons que j’avais initialement acheté et impossible de retrouver des boutons du bon diamètre. Comme ils faisaient très chétifs en boutonnières simples, je les ai doublé.

  2. Comme dirait mon mari: « on dirait une vraie » . Du coup il en veut une aussi… Mais que ça a l’air compliqué! Je suis béate d’admiration devant ton travail. Bravo

    • Anne,
      A la lecture de ton blog et des endroits où tu achètes tes tissus, je pense qu’on est presque voisine… Le jour où tu veux t’y mettre je peux te prêter le livre. A bientot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *