Dans la série « idée fixe » je voudrais le fils. Eh oui, depuis que mon cher fiston a vu la petite veste cousue pour son cousin en septembre, il me demande toutes les semaines: « tu peux me faire un sweat avec le tissu de bébé Henri » ou « tu le commences quand mon sweat avec le tissu de bébé Henri » ou « c’est mon sweat que tu couds après? » Bref il est tenace mon fiston. Les mauvaises langues diront qu’il est le digne fils de sa mère. Pour ma part, je dirais juste qu’il a de la suite dans les idées… et également 2 mignons petits poings pour finir de me convaincre!!

Mais bref devant l’insistance assidue du fiston, bien que j’avais très envie de me faire un joli cardigan dans le dit-tissu… j’ai fini par cédé. J’avoue que le bleu layette pour mon fiston de 6 ans je le sentais pas trop. Je lui ai donc proposé de mixer avec un tissu contrastant et nous avons choisit le modele 16 du magazine printemps 2014 d’ottobre.

Au moment de recopier mon patron, je reste sur la base que mon fiston mesure à peu près qu’1m20 puisque c’est le constat que nous avons fait lors de notre passage au parc Astérix le week-end précédent. Je décalque, je coupe et je mets de côté jusqu’à la prochaine pause couture.

Raconté comme ça, la suite semble écrite d’avance! On est dimanche soir, je m’attele au pliage de mes nombreuses lessives du week end et je plie des T-shirt et des sweats en 128 et non 120cm. Prise de doute, j’attrape les manches de mon patron, les compare à un des sweats du commerce de mon fiston et réalise que le sweat tant convoité risque d’être un peu court.

Déçue, je laisse le tout en suspens à l’affût d’une solution miracle.

La nuit porte conseille c’est bien connu, le lendemain je reprends mon patron, décide de rajouter une bande bleue foncée sur les manches et une seconde sur le bas du corps pour rallonger discrètement le sweat. Le modele de départ n’a qu’une seule bande contrastante sur le bas du corps et rien sur les manches.

Comble du comble, le sweat est au final un peu long mais heureusement à la hauteur des espérances du fiston!

Coté couture, ayant une surjeteuse l’assemblage est assez simple. La seule difficulté est l’alignement des poches de chaque côté de la fermeture éclair. Dans la réalité, elles sont beaucoup plus alignées que sur les photos; mystère! Pour l’appliqué de la salamandre sur l’épaule je l’ai doublé avec une viesline épaisse pour qu’elle soit bien rigide et ensuite je l’ai cousu à la machine tout doucement.

J’adore coudre pour mon fiston car il est aussi expansif dans son bonheur d’avoir un sweat cousu par maman que dans l’énergie qu’il a mis pour me convaincre de lui coudre.

17 comments on “Têtu… comme sa mère”

  1. Pour moi ce fut une superbe sceance photo … Au départ Julien n’était pas trop décidé à se laisser photographier. Une fois dans le feu de l’action il a été imaginatif et productif et les photos le prouvent : il est beau comme un dieu et pose comme un grand acteur pour un résultat probant ! Finalement ? Suis je objectif ? ( le comble pour un photographe) car Julien est mon petit-fils …

    • Tu as su trouver les mots pour le convaincre car moi il m’avait dit qu’il ne ferait pas les photos!!! Comme toi sans aucune objectivité j’aime beaucoup cette série de photos.

  2. Je le trouve tout simplement magnifique ! Quelle superbe idée tu as eu avec l’ajout de ces bandes, d’autant plus que l’association des tissus est parfaite. La salamandre sur l’épaule est aussi une très bonne idée qui change des motifs sur le dos ou devancé. Bref : félicitations !

    • L’idée de la salamandre est sur le patron de base, elle n’est pas de moi. Je trouve effectivement que cela apporte une petite touche sympa qui change des sweats traditionnels.

  3. Ce sweat-shirt est génial. J’adore les bandes marine. Quant à l’appliqué salamandre il en fait un vêtement vraiment unique et original. Le tissu est superbe. Belle séance photo. Il faut dire que le mannequin est parfait et plein d’énergie. Le photographe à lui aussi bien travaillé

  4. Ouah!
    Que d’ingéniosité pour que ce sweat soit à la bonne taille. Et en plus ça fait super joli. La salamandre est trop jolie! Ça a dû être un peu ‘sportif’ de la coudre même en y allant lentement ou ça allait?
    Je salue aussi le photographe pour ces très belles photos!

    • Pour la salamandre dès que je dois tourner pour faire les angles je passe l’obstacle manuellement c’est vrai que c’est pas simple mais lentement je n’ai pas eu de loupé.

  5. Que ce soit pour tes filles ou ton fils, tu nous régales avec tes réalisations et les superbes photos prises par leur grand-père! La salamandre sur l’épaule est très originale, tout comme les bandes contrastées.

    • Merci Anne-francoise. Pour les photos, mon père à cette faculté de saisir le bon moment où déclencher l’appareil avec les enfants pour capter la bonne mimique.
      J’aime beaucoup les photos qu’il fait d’eux.

  6. Bravo pour cette jolie réalisation, et cet ingénieux rajout de bandes pour rallonger le tout ! Si c’est ua final un peu long, eh bien tant mieux, il ne la portera que plus longtemps !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *