Un peu de bla-bla-bla sur la couture et la couture pour enfant en particulier… Je fais de la couture depuis que j’ai 12 ou 13 ans par intermittence. Je me suis achetée ma machine à coudre avec l’un de mes premiers salaires en 2003. On a eu des périodes de froid où elle est restée dans son carton de long mois mais j’ai toujours eu plaisir à coudre. Et puis et puis… comme beaucoup avec la naissance de mes enfants j’ai eu envie de m’y mettre plus sérieusement.

Pour la naissance de ma deuxième Marion, j’ai investi dans une grande table pour pouvoir installer ma machine de façon permanente et j’ai surtout investi dans une surjeteuse. Avant son arrivée je lui ai cousu plein de petits ensembles en 3 mois. À cette époque j’ai acheté plein de tissu trop mignons en petit métrage, la plupart ont été cousu sauf celui que je vous présente aujourd’hui.

A sa naissance Marion pesait 2,5 kg: une toute petite crevette qui s’habillait en 1 mois rien d’exceptionnel en soi. J’ai alleté ma petite puce pendant 1,5 mois jusqu’à ce que mon pédiatre me conseille de lui donner des compléments puisqu’elle grossissait peu. La chérinette a trouvé le biberon à son goût et a fait un énorme pic de croissance. En l’espace de peu de semaines, elle est passée de la taille 1 mois à la taille 6 mois. Je n’ai quasiment pas pu lui mettre ses jolis ensembles… une grande frustration.

Sur cette déconvenue, j’ai un peu boycotté la couture enfant en décrétant que c’était beaucoup trop d’investissements pour un usage très limité… mon fils m’ayant à la même époque troué en un temps record les 2 pantalons que je lui avais cousu. J’ai donc surtout cousu pour moi et mes quelques restes de tissus pour enfants sont restés dans un carton.

Et puis mes enfants grandissent et j’ai réalisé qu’une robe ou un short un peu long se reportent très bien l’été suivant. Et puis ils sont de plus en plus demandeurs alors je me prête au jeu de bonne grâce. Et c’est comme ça que j’ai ressorti mes quelques vestiges rangés depuis 2012. Quand elle l’a vue, ma fille a craqué sur ce tissu Mickaël miller et moi j’avais très envie de tester le patron mini Adèle de république du chiffon.

img_2264

Tellement fébrile à l’idée de couper dans ce tissu stocké depuis si longtemps, je me suis affreusement compliquée la tâche pour avoir des raccords parfaits…. mais parfaitement cachés par les pétales sur les emmanchures!! Vous noterez quand même l’alignement des motifs bleu/vert sur le milieu devant entre le haut et la jupe car je me suis terriblement pris la tête pour constater après coup que la jupe étant froncée et ben les raccords on s’en moque!!

img_2265

Bref, vous l’aurez compris j’ai passé un temps infini à couper mon tissu alors que le patron est déjà plutôt long à preparer à cause de tous les pétales sur les emmanchures.

img_2090

img_2086

Je m’étais fait une montagne de l’assemblage mais c’est en fait plus rapide que ce que je m’étais imaginé. Ma fille est littéralement fan de sa robe. Cousu cet été, elle l’a bien évidemment choisie pour la rentrée des classes et sa grande crainte c’est que sa sœur lui pique l’année prochaine!

img_2266

Vous êtes encore là? J’ai oublié de vous parler des boutons… ils proviennent de ma boîte magique! Quesaquo? Ma maman a récupéré un gros stock de boutons de toutes les formes et de toutes les couleurs. Elle me les a classés dans une grande boîte à compartiments et maintenant dès que j’ai besoin de boutons, je puise dedans… le rêve quoi!

20 comments on “Un peu de bla-bla-bla….”

  1. Quel plaisir de retrouver ces photos d’été par cet automne si froid. Toujours un plaisir de photographier Marion … mais avec le flouttage on perd les expressions dont elle a le secret. Une bien jolie robe avec un dos magnifique. BRAVO

  2. une superbe robe ! C’est rigolo parce que moi j’ai ressorti ma machine justement pour l’arrivée de mes filles. Je fait beaucoup de couture pour elle et j’ai recommencé à coudre pour moi après ma seconde grossesse quand je me suis résignée à ne plus rentrer dans mes habits d’avant
    Bref grand fan de cette jolie robe que ta fille porte à merveille et que dire de ce tissu une pure merveille
    Bravo

    • Merci buzinette. Moi aussi j’ai d’abord cousu pour mes enfants puis ensuite pour moi. La je reprends vraiment du plaisir à coudre pour eux car ils sont demandeurs et fiers de porter les vêtements cousus par Maman.

  3. Très mignonne cette petite robe et le mannequin aussi.
    Dommage, je n’ai pas de petite fille mais que des petits garçons.
    Quant aux boutons, merci Maman, je rêverai d’avoir ton stock.
    Bravo pour ta réalisation.

    • C’est vrai que le choix pour petites filles est plus large mais on trouve quand même des choses sympa pour les petits gars. Mon fils ne manque jamais d’imagination sur ce que je pourrais lui coudre 🙂

  4. Je confirme à propos des shorts garçons qui se portent des étés consécutifs et personne n’y voit à redire surtout qd les enfants ne sont pas des perches. A partir de 12/13, il n’a plus voulu mettre de short l’été encore moins au collège. Je suppose que c’est ringard, ou hasbeen ou viellefrance ou scout… Que sais je ? On a rusé en acheté les espèces de bermudas de piscines que l’on n’a pas le droit de mettre à la piscine mais à 35° ds le midi, fallait trouver un truc.
    Quant à la soeur, elle a porté un pyjama pendant au moins 5/6 ans voir plus car j’avais fait un grand bas-20 CM- la 1ère année et ch année je m’attendais à défaire ce bas; Mais non, nada. Un jour ce fut le moment, et je constatai que le pyj était super résistant car sa longévité a dépassé ttes mes espérances.
    Bisous à vous 5.

    • A pour les shorts chez moi c’est l’inverse. Mon fiston pourrait en porter de mars à novembre sans problème car il n’a jamais froid. Cet été il m’a même aidé à couper tous ses pantalons troués pour augmenter le stock de short!!!

      Quel exploit ton pyjama… Avec le passage au sèche linge, je n’arrive pas à garder les choses aussi longtemps !

  5. très jolie robe, j’aime beaucoup le tissu!

    on est toutes pareils!! on cout d’abord pour nos enfants et on s’y met pour soi ensuite.
    j’ai fais beaucoup de chose pour ma puce aussi, que je garde dans des cartons pour lui montrer plus tard tout ce qui a été fabriqué pour elle (et pas que par moi) certaine choses peuvent éffectivement se porté d’une année à l’autre! je me souvient d’une robe trapèze ipbb cousu en 6 mois porté en tunique à 18mois!!!

    Pour le petit poussin je ferais pareil probablement!

  6. Cette robe est vraiment très belle dans ce tissu et elle sent bon l’été !! J’aime beaucoup les pétales qui se transforment en petites manches.

    Concernant le fait de coudre pour des bébés, je n’ai pas eu l’occasion de coudre pour ma fille puisque j’ai commencé il y a 2 ans 1/2 et qu’elle en a 9 mais vu le peu de temps que j’ai pour coudre, le temps que cela prend (et en plus je ne suis pas très rapide), j’aurai fait comme toi… Elle met encore mes premières cousettes et j’apprécie : les robes se transforment en tuniques ou en jupes et pour ceux qui sont vraiment trop petits, je les donne à 2 de mes amies qui ont chacune une fille avec 1 an de moins… C’est moins frustrant !!

  7. Pour moi ça a été le contraire… je cousais avant la naissance de mes fils, j’ai réalisé mes vêtements de grossesse (il faut voir ce qu’on trouvait en magasin à l’époque!), puis plus rien à part des déguisements. Je ne m’y suis remise qu’il y a quelques années, quand mon petit dernier avait 14 ans.
    La robe de ta fille est absolument ravissante, et la demoiselle devait être ravie de la porter cet été.

    • Je crois que tu as 2 garçons. Pour mon fils aîné je n’ai pas trop eu envie de faire de la layette. L’envie est venue pour mes filles avec des jolies Liberty.

      Maintenant je couds plus pour mon fiston car il est très demandeur et que j’ai surtout investie dans une surjeteuse.

  8. Je comprends que tu aies pris ton temps pour couper dans ce coupon. L’imprimé est délicat et les pétales apportent une pointe de sophistication qui va très bien à cette robe.
    En ce qui me concerne, c’est chaotique. Par période, je couds pour mes enfants essentiellement ; à d’autres, exclusivement pour moi. Le grand lésé de l’histoire c’est leur père. Mais une chose est certaine, ils sont toujours contents et demandeurs de vêtements faits mains.

  9. Cette robe est adorable dans cet imprimé si joli…
    Profite bien de tes fillettes, car avant qu’on ait le temps de dire ouf, ce sont des jeunes filles et là, adieu les petites robes à imprimé mignon ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *