Tout celles (ou ceux) qui se sont un jour lancé(e)s dans un (très) gros projet tricot se reconnaîtront dans ce billet…

Mon projet boulet c’est la veste Sylvi. Veste admirée sur le site ravelry, étudiée sous toutes les coutures, decriptée dans les commentaires de toutes celles qui s’y sont frottées… Hésitation, j’y vais, j’y vais pas et puis si je me lance! C’était il y a 4 ans! Oui 4 longues années, entrecoupée de très longues pauses.

Je n’ai que très peu de tricots à mon actif (2-3 pulls) et pour chacun j’ai mis un temps infini à les finir. Pour ce projet, je savais en choisissant ma laine que cela risquait d’être long voir très long et c’est pourquoi j’ai choisi une couleur un peu passe partout pour ne pas m’en lasser au fils des mois.

En bonne élève, j’ai commencé par faire un échantillon puisque je l’ai tricoté avec la laine Partner de chez Phildar et non la laine préconisée dans le patron. À la vue de mon échantillon, j’ai fait des calculs savants et ai conclu qu’il fallait rajouter 44 rangs à la grille du dos pour avoir la même longueur que sur la photo de présentation. Motivée j’ai donc dessinée des branches et des fleurs sur ces fameux 44 rangs pour qu’ils se rejoignent parfaitement à la grille du patron.

Le dos est plutot sympa à faire, il suffit de suivre la grillle c’est assez motivant. Mais la laine est quand même un peu lourde et arrivée en haut il y a un beaucoup de poids sur les aiguilles. Je l’ai commencé en avril 2013 et la première pause a été due à l’été car il faisait trop chaud pour avoir le tricot sur les genoux.

Ensuite, j’étais enceinte, alors idem, ce gros tricot sur les genoux n’était pas bidou compatible et c’est en plus le moment où j’ai acheté ma surjeteuse alors le tricot est tombé aux oubliettes !!!

Malgré tout au cours des 4 années il a été ressortit , j’ai tricoté des grand morceaux puis arrêté encore. Et puis je me suis motivée à le finir cet hiver car j’avais très envie d’en commencer un autre. J’ai un principe en couture mais surtout en tricot: 1 seul encours, sinon c’est le meilleur moyen pour que je ne finisse rien.

Alors j’ai enfin fini le dernier devant. J’ai abandonné l’idée de la capuche, je trouve qu’elle cache trop le motif du dos mais surtout j’avais envie d’en finir. Ensuite, il a fallu assembler les pièces et cela m’a bien pris encore plusieurs semaines. Il a fallu tricoter et coudre tous les pétales des fleurs…. j’ai eu l’impression que c’était sans fin.

Et puis, il y a eu le constat final… je ne suis pas certaine de vraiment l’aimer cette veste… elle est super lourde, elle a tendance à glisser des épaules. J’ai mis plus de 2 mois à lui trouver des boutons, preuve de ma motivation à la porter. Comble, elle a une couleur trop passe partout finalement…

Alors elle traine par ci par là. Elle est sortie une fois ou deux sans grande conviction juste pour dire que je ne l’ai pas tricotée pour rien. On verra à l’usage si elle trouve sa place dans ma garde robe. En tout cas ELLE EST FINIE et c’est bien là l’essentiel: j’ai pu me tricoter un petit pull en jacquard depuis… mais ça c’est une autre histoire!

27 comments on “Le tricot boulet”

  1. Moi je la trouve superbe cette veste ! Qu’elle soit facile ou pas à porter est un autre sujet. J’ai une conviction que ce soit de dos ou de face tu ne passeras pas inaperçue avec ce vêtement ! De plus je trouve original de la présenter pieds nus …

    • J’aime beaucoup la série de photos que tu as faite alors que la veste ne m’inspirait pas beaucoup. Il a fallu faire des choix pas si simple!
      Prépare toi pour ce week end on a 3 robes, une veste et un pull! 🙂

  2. Très joli modèle. Ces fleurs sont superbes et le motif du dos splendide. Je crois volontiers qu’elle est très lourde donc peu agréable à porter. C’est un peu dommage parce que vu le travail qu’elle t’a demandé elle mériterait d’être souvent portée. En tout cas félicitations pour le boulot

    • Merci Pascale. C’est bien évidemment le motif du dos qui m’a fait craqué il y a 4 ans. J’aurais dû réfléchir un peu plus au choix de la laine et me douter que le poids du gilet serait le même que le poids du sac avec mes pelotes!

  3. Celle qui a mis un an à tricoter une écharpe te félicite! Quel projet impressionnant! J’espère que tu auras malgré tout plaisir à la porter, ce serait dommage de ne pas arborer une pièce aussi originale!

  4. Quel dommage de ne pas la porter ! Le dessin est fantastique, et quel travail investi (voilà bien pourquoi je ne suis pas attirée par le tricot).
    La couleur me semble un beau bronze -je n’aime en revanche guère le kaki- qui demande à étre relevé d’une pointe de couleur intense et lumineuse : turquoise, rose vif, ou orange-rouille. Peut-être un petit bout de laine en détail a broder pour souligner les motifs et enlever un peu du coté massif visuellement (ça ne fera rien pour le poids physique). Un fil bleu glacier sinueux, comme un peu de givre sur une écorce.

    • La couleur est effectivement un peu bronze. Je n’aurais pas le courage de faire toutes tes bonnes idées mais avec un foulard et un sac coloré cela pourra lui donne un peu plus de peps.

  5. Je ne peux qu’être à la fois admirative et compatissante ! C’est un boulot énorme que de tricoter une pièce pareille, et aussi un bon budget laine… Bravo pour ta persévérance !
    Et si je compatis, c’est que j’ai mis à peu près le même temps pour tricoter un pull irlandais plein de torsades et de motifs compliqués pour mon mari avec de la Partner aussi, et qu’au final il était hyper lourd et s’est complètement détendu et déformé… A ce jour, je l’ai démonté non sans pertes et la laine qui reste attend dans des sachets que j’en fasse autre chose 🙁

    • Je crois que même si je ne la mets pas beaucoup je n’aurais pas le courage de la démonter!!! Ce serait bien trop déprimant.
      Effectivement le budget était de quasi 100€ mais à l’époque j’étais certaine de beaucoup la porter 🙂

      C’est dur les déboires en tricot car le temps investit est beaucoup plus long qu’en couture….

  6. ah je vois enfin tout projet boulet!!!
    et bien quel boulot! je comprend que tu es craqué à l’époque ce motif est magnifique! dommage que ta veste ne te convienne pas!
    c’est le soucis avec le tricot, on y passe souvent beaucoup de temps et quand ça ne va pas, on est bien plus déçus que si c’était un projet couture car on y a mis plus d’effort.

  7. Cette veste est tout simplement magnifique ! Quel boulot : je suis admirative et impressionnée. Wahou…

    Il est bien dommage que tu la portes peu même si j’imagine bien que le poids peut s’avérer inconfortable pour la tenue sur les épaules notamment.

    Quant à la couleur dite « passe partout », cela n’en rend pas la veste banale. Personnellement, je ne pense pas qu’elle aurait eu besoin d’une couleur plus fashy car toute la beauté et l’élégance se retrouvent dans ce magnifique motif.

    Je te souhaite de la mettre un peu plus souvent (quand cela sera la saison…), et au moins en version cocooning à la maison (même si ton talent et ton travail méritent largement d’être admirés en dehors du cadre familial).

  8. quel résultat !! Elle est splendide cette veste, et mérite largement de sortir de temps en temps. les manteaux en tricot, c’est toujours un peu lourd et il est parfois nécessaire de soutenir les emmanchures avec un ruban de sergé pour éviter que le manteau ne tombe des épaules.
    Bravo pour ta persévérance et chapeau pour les pétales de fleurs (je déteste coudre à la main sur les tricots, alors là je te voue toute mon admiration).

    • C’est une bonne idée le ruban sergé. J’ai passé un fil sous le col pour éviter qu’il se déforme avec le poids mais je vais essayer ton idée.

      Pour ce qui est de la couture sur du tricot, comme toi je déteste. Je n’arrive pas à avoir de jolie finition. Pour le pull suivant j’ai tout fait à l’aiguille circulaire pour ne pas avoir à faire de couture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *