C’est comme ça que ce blazer numéro 114 du Burda de mars 2017 etait présenté dans le magasine… Cette expression me fait souvent sourire chez Burda car elle est souvent mise sur des modèles un peu originaux avec des tissus surréalistes qui donnent pas vraiment envie! Mais bref la n’est pas le sujet…

Alors pour la petite histoire ce petit blazer n’était pas du tout prévu dans mon planning couture « d’avant mariage » (cf les petites robes roses présentées ici) mais au détour d’une conversation avec ma Maman, il s’est avéré qu’elle n’avait pas de veste allant avec sa robe choisie pour le mariage de ma cousine.  Moi un peu sur le mode « même pas peur, je suis une déesse de la couture, dis moi ce que tu souhaites et je te le couds 🙂 », je lui ai proposé plusieurs possibilités et son choix s’est porté sur ce blazer de difficulté 4.

Ma maman est allé choisir son tissu au marché St Pierre et est revenue avec un lin d’ameublement d’une couleur magnifique mais d’une rigidité… tout autant magnifique! Malgré un lavage en machine, le tissu est resté très raide et assez difficile à épingler. Je ne ferais pas de commentaire sur ses hésitations quant au choix du modele après que j’ai eu passé plus d’1h30 à recopier les 12 pièces du patrons et au moins tout autant à les couper. Et mon « Non » catégorique sur le fait qu’une veste mi-longue n’aurait pas été plus appropriée, non mais!!!

Elle va très bien cette veste avec sa robe non?

Côté couture, le modele n’est effectivement pas très simple. La difficulté est surtout dans les découpes, notamment sur les pièces à angles droit:

 Quant à la pose de la doublure les explications sont plus que succinctes et elle n’est même pas dessinée sur le patron. Un peu d’expérience sur le sujet n’est pas du luxe pour en venir à bout. Au delà de l’aspect technique, j’avoue avoir eu beaucoup de mal à la finir à cause de la rigidité du tissu. La veste étant assez ajustée et j’ai eu peur que cela soit inconfortable donc importable.

Finalement je m’y suis mise sérieusement pour la finir in extremis.  Comble du comble, après l’avoir laissé en suspend longtemps sur mon plan de travail il n’est pas exclus que je me la couse un jour car j’aime vraiment beaucoup sa forme.

Un grand merci à ma maman et mon papa qui se sont prêtés au jeu des photos chacun d’un côté de l’objectif et bravo à ma maman qui s’est cousu une jolie pochette assortieàsa nouvelle veste.

28 Comments on Master piece??!

  1. Un grand merci à toi ma fille qui a été un peu prise au mot avec un délai à tenir. En fait, la veste n’est pas rigide quand je la porte. Je me sens bien. Il me reste à apprivoiser sa couleur,que j’ai choisie, pour l’associer avec d’autres pièces de mon armoire. Mille mercis ma brillante couturière.

    • Moi je l’aime beaucoup cette couleur toute douce et elle te va tellement bien!
      Heureusement que je t’ai dissuadé de choisir du ocre. L’effet n’aurait pas du tout été le même.

  2. La maman fait vraiment jeune … on peut penser que c’est l’une de tes sœurs ! J’aime beaucoup cette veste et ce fut l’occasion de tester un nouveau jeu de lumière qui servira à photographier tes prochaines créations apres ton déménagement et ton installation dans ton nouvel atelier de couture ! Encore un grand bravo pour cette création et à très vite pour de nouvelles aventures de coutures

    • Non ma sœur est brune et on nous a même pris pour des jumelles récemment 🙂
      Avec ton emploi du temps de ministre et mon déménagement fin juin, on n’est pas prêt de faire des photos!!! Dites bonjour à Marie-Galante pour moi.

  3. Ta maman est très élégante et ravissante. Cette veste est vraiment jolie et j’adore cette couleur celadon. Finitions parfaites. Je suis d’accord avec toi concernant les présentations Burda. Il faut souvent faire preuve d’imagination. Quant aux explications elles sont souvent incompréhensibles. J’ai même eu droit à « selon le savoir-faire  » et quand on ne sait pas comment fait-on ?

  4. Waouh! elle est magnifique, et assortie au bleu des yeux de te maman.
    En effet, avec un tissu comme tu le décris, ça n’a pas être une partie de plaisir, mais le résultat est véritablement concluant!

    • Je suis contente du résultat mais je me suis vraiment fait violence pour finir car j’étais persuadé que cela n’irai pas. Finalement ça convient et c’est tant mieux!

    • Les machines sont presque dans les cartons, alors ma version c’est vraiment pas pour tout de suite!!! En ce moment je fais plutot du tricot mais on aura l’occasion d’en reparler par ici.

  5. Je trouve que le modèle porte bien son nom : cette veste est magnifique. Tu as vraiment bien géré les découpes et le seyant est juste impeccable. Ta maman est ravissante dans ce bleu qui lui va divinement bien !

    Je compatis pour la rigidité des tissus d’ameublement… J’en sais quelque chose 😉

    • Ah chacune sa croix pour les tissus d’ameublement !!!
      Merci pour ma maman. Je trouve aussi que la veste lui va très bien surtout qu’il n’y a eu aucun essayage pendant la réalisation!

  6. Cette veste est superbe ! « Master piece » : je vois bien avec le jeu des découpes (et au passage les alignements parfaits !). Mais c’est justement ce qui la rend si classe. Elle était parfaitement assortie à la robe et une veste mi-longue n’aurait définitivement pas été mieux que celle-ci qui souligne si joliment la taille.

    • J’aime beaucoup soigné les alignements car je trouve que c’est le petit détail qui fait toute la différence. Il m’arrive dedecoudre quand les alignements se décalent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *