Tout a commencé lors d’un déjeuner en famille un dimanche où en discutant avec ma belle sœur des préparatifs du bapteme de mon petit neveu, je découvre plus que surprise, qu’elle n’a pas de robe de bapteme familliale. Pour moi sa famille me semblant plutot pratiquante, j’étais persuadée qu’ils avaient une robe qui se passait de génération en génération.

Dans la conversation, ma belle sœur me dit qu’elle aimerait beaucoup instaurer cette tradition, qu’elle a d’ailleurs déjà regardé chez « Bonpoint » mais que les robes coûtent une demie fortune. Je lui propose donc de lui en coudre une, ravie de la confiance qu’elle m’accorde.

Apres discussion, elle souhaite une réplique d’un des modèles de Bonpoint. Sur le site internet, la robe n’est pas très visible je lui ai donc envoyé ce petit croquis pour valider le modèle

Je suis partie du modèle 4. Oat Fields d’ottobre 1/2014 et je l’ai adapté au modèle choisi. J’avais très envie de donner une touche ancienne à la robe, j’ai donc cherché de la dentelle ancienne, que j’ai trouvé sur soufledantan.com

A réception, catastrophe la dentelle de bordure est bien blanche alors que la dentelle d’entre deux est crème. Sur le site les couleurs indiquées étaient identiques. Après un échange de mail, le vendeur me propose un échange pour que mes 2 dentelles aient bien la même couleur.

Munie de mes précieuses dentelle, je suis allée chez toto tissu à St germain à la recherche d’une jolie popeline blanche. Un tissu plutot basique pour moi mais absolument pas pour la vendeuse qui m’a reçue comme une extra-terrestre !! Après maintes hésitations et validation par MMS avec ma belle sœur, j’ai jeté mon dévolu sur un joli piqué de coton.

Coté couture, le modèle avec ses petits plis religieux, et ses multiples découpes dues à l’ajout de dentelle d’entre deux n’est pas des plus simples. J’y ai passé beaucoup plus de temps que ce que j’avais imaginé. Heureusement pour une fois, je ne m’y étais pas prise à la dernière minute.

Pour les poignets, j’ai fait 2 rangs de smock car j’avais peur qu’un élastique sert trop les poignets du petit.

Voila avec pas moins de 15 heures de couture, ma plus belle des récompenses est l’émotion des jeunes parents en voyant leur bébé dans la robe.

 

14 comments on “Robe de baptême”

  1. Quel travail ! Mais c’est une très belle réussite. Et puis le symbole est fort. Ce bébé est vraiment adorable. Longue et belle vie à cette jolie robe, qu’elle soit portée par de nombreux bébés.

    • Oui j’ai également beaucoup la symbolique de la robe qui se passe de génération en génération, c’est pourquoi j’étais très touchée de pouvoir la coudre.
      Il y a une robe dans ma famille et elle a presque 100 ans, je trouve que c’est très touchant.

  2. Oh ! Quelle magnifique marque de confiance que de te laisser coudre une robe de baptême destinée à se donner au fil des générations !
    Et bien sûr, la robe est très belle et j’imagine que les finitions intérieures sont aussi parfaites !

    • Effectivement j’étais très flattée de coudre cette petite robe. L’intérieur est cousu à la surjeteuse. Pas de couture anglaise car le tissu est très épais et cela aurait fait trop de sur épaisseur

  3. C’est une jolie tradition que tu vas perpétuer à travers cette robe, plus adaptée à la taille des bébés baptisés d’aujourd’hui! Il y a une robe de famille également chez nous, mais datant de l’époque où on baptisait les bébés dès leurs premiers jours elle n’a plus été portée par les deux dernières générations…
    J’admire le travail très fin que tu as réalisé, et je me suis tordue de rire en lisant ton commentaire sur la vendeuse de chez Toto! J’y suis allée acheter de la doublure dernièrement, mais même ça c’est demander la lune!

    • Comme chez toi, ma robe de famille est pour les petits bébés. Il n’y a que ma deuxième qui a pu la porter car elle a été baptisée à 6 semaines en même temps que son frère de 2 ans.
      La robe est en taille 1 an donc effectivement plus adapté aux baptêmes d’aujourd’hui !

      Ah toto à st germain… j’y suis allèe la première fois parce que tu en avais parlé sur ton blog. J’y retourne que parce que je travaille au Pecq et que c’est le magasin le plus proche pour ma pause de midi 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *