C’est très rare que j’achète du tissu sans modele défini au préalable. Le plus souvent je choisis un patron et je cherche le tissu qui pourrait correspondre. Oui mais! J’ai eu la chance de partir au Sénégal cet hiver et il eut été inconcevable de ne pas revenir avec un peu de tissu. Je passerai sous silence le prix que m’ont coûté mes 2 coupons de tissu tellement je me suis fait arnaquer mais c’est bien connu les cordonniers sont les plus mal chaussés. Mon métier c’est acheteuse mais quand il s’agit de négocier pour moi, et bah… Disons que c’est différent!

Bref, j’ai ramené un joli coupon de mélange soie/coton (madame à l’œil qu’ils m’ont dit dans le souk pour mieux m’amadouer 😮 ) et depuis cet hiver il attend son patron.

J’ai récemment acheté  le livre « grains de couture » d’Ivanne Soufflet pour le patron de la veste Améthyste pour finalement coudre mon paletot Burda… Chercher l’erreur! Et en feuilletant et ré-feuilletant le livre, j’ai imaginé mon coupon africain en Opale. Comme toujours et surtout lorsque je ne connais pas les gradations de la modéliste, j’ai fait une toile. J’ai commencé par tout couper en 44 ce qui est un peu vexant par rapport mon 40 habituel en Burda…. Mais bon! J’ai finalement retouché la poitrine en taille 40 et laissé le reste… Bah en 44 quoi!

image

Pas de difficulté particulière si ce n’est que mon tissu est très fin et qu’il est un peu fluide. Mes passepoils sur les devants ont tendance à gondoler mais j’ai eu peur qu’en décousant et refaisant le résultat soit pire. La coupe dans le biais a eu tendance à se détendre j’aurais dû être plus vigilante.

image

Niveau découpe du tissu on a évité le pire. Je me suis rendue compte après coup que les 2 fleurs au dessus de la taille auraient pu se retrouver au niveau de la poitrine et tout de suite ça aurait été moins classe! J’ai intégralement doublé la robe d’un voile de coton qui donne un peu plus de tenue à l’ensemble.

image

image

J’aime beaucoup cette robe et je comprends son grand succés sur la blogo.

Ce tissu pourtant ni rose ni violet a eu un grand succés auprès de ma tête blonde chérie qui m’a tanné gentillement demandé la même robe. Je n’ai pas eu le courage de la patronner en taille mini pouce et me suis contentée du modele n°3 du ottobre de mars 2016

image

image

Ce modele s’arrête normalement à la taille 92cm. Mais comme je trouve que les modèles d’ottobre taillent trop large, j’ai gardé la taille 2 ans (pour ma puce de 4) et allongé  la robe de 15cm. Pour le coup c’est un peu moulant mais Elle l’adore quand même 🙂

image

20 comments on “Opale africaine”

  1. Un grand plaisir que cette série de photos ! Le plus difficile ayant été de persuader la « Princesse Blonde » de bien vouloir mettre sa robe pour poser avec sa maman. Après il a fallu être rapide et attentif pour essayer de capter les mimiques de la jeune Star !

  2. Les robes sont superbes dans cet imprimé ! J’ai bien rigolé avec ton histoire de fleurs…. Il est vrai que cela aurait fait un drôle d’effet ! Mais ouf… tu n’as pas eu cette mauvaise surprise.

    C’est rigolo car ta fille est aussi blonde que tu es brune !

    • Merci beaucoup. Ce livre taille effectivement bizarrement. Je finirai un jour par faire la veste améthyste mais je n’en ai pas le courage en ce moment car je sens qu’il va falloir tout réajuster…

  3. Superbe. Je note pour grain de couture…du coup, je ne suis pas sûre que je rentrerai dans la taille 46, habituelle chez moi, mais la plus grande fournie… A réfléchir avant achat.
    Et je vois que comme les miennes, ta miss aime être habillée « comme maman ». Ca étonne parfois quand on se promène à trois assorties 🙂

    • J’avoue que je n’ose pas trop le total look assorti dans la rue avec mes filles mais j’aime beaucoup faire les photos pour mon blog car on passe de bon moment avec mon papa (le photographe) et cela nous laisse de jolis souvenirs.

  4. Ah j’aime beaucoup!
    Et j’aime aussi beaucoup tes chaussures…
    Le tissu est très joli, et il doit être certainement agréable à porter.
    mademoiselle aussi est dans une jolie robe.

    • Je trouve effectivement très sympa de ramener du tissu de pays étranger. Et puis j’ai bien aimé coudre une robe classique dans un tissu africain. Cela donne un autre charme au modele et au tissu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *